Comment assécher un Sous-sol humide ?

Pour alléger une terre lourde, il faut faire de la terre organique, comme du compost, et la pailler régulièrement, surtout en été.

Comment assécher un terrain ?

Comment assécher un terrain ?
© waterproof.com

Tout d’abord, il faut creuser un fossé dans le jardin ou autour de la maison, avec une certaine pente pour pouvoir évacuer l’eau de pluie. Lire aussi : Quel est la meilleur marque de colonne de douche ? Ensuite, il faut verser un peu de ciment dans la tranchée ou mettre un film géotextile pour éviter que la terre ne bouche le drain, puis le recouvrir de gravier.

Articles populaires

Comment Assecher un terrain trop humide ?

10 solutions pour cultiver un sol trop humide Ceci pourrait vous intéresser : Comment se cacher des voisins en lotissement ?

  • Créez un jardin de pluie. …
  • Choisissez des plantes qui supporteront d’avoir « les pieds dans l’eau »…
  • Installez un tuyau de vidange. …
  • Multipliez les fûts et les bocaux. …
  • Créer des lits surélevés. …
  • Signalez votre descente d’eau. …
  • Juste une chaîne de pluie.

Comment rendre la terre fine ?

Comment assécher un sol boueux ?

L’astuce qui semble être la façon la plus simple de traiter la boue dans votre sol est la solution « rapide ». Ou ajoutez du sable ou de la matière sèche à votre sol humide ou boueux pour qu’il « boive » l’excès d’eau. Voir l'article : Comment aménager des toilettes ?

Comment savoir si le sol est argileux ?

Si votre terre est collante et que vous arrivez à la rouler entre vos mains pour faire un petit boudin comme avec de la pâte à modeler, c’est qu’elle contient plus de 20% d’argile. Voir l'article : Pourquoi maison modulaire ? Si avec cette saucisse vous pouvez former un anneau sans casser, c’est parce que cette proportion d’argile est & gt; à 30%.

Comment tester mon terrain ? Prélevez de la terre en profondeur (10 à 15 cm sous la surface du sol) et faites une bouteille à mi-chemin avec cette terre. Ajouter de l’eau et remuer vigoureusement pendant 3 minutes. Laisser reposer le flacon pendant 1 heure à 24 heures. Analysez votre terre avec un royaume.

Comment identifier le type de terrain ? Pour savoir si votre sol est calcaire ou acide, versez un peu de vinaigre blanc dessus. Selon la réaction, vous pouvez identifier votre type de sol : Plus la réaction est effervescente, plus le sol est calcaire. Si la réaction est faible, la terre est neutre.

Comment drainer un sol humide ?

Pour drainer un morceau de sol, il faut creuser une ou plusieurs tranchées d’environ 60 cm de profondeur et 40 à 50 cm de large puis creuser avec un ou plusieurs graviers (épais et fins). C’est donc une opération assez physique qui demande une bonne forme et un peu d’endurance. Lire aussi : Comment connaître taille agrafes ?

Comment planter dans un sol argileux ?

Travaillez le sol sans le retourner sur une profondeur de 30 à 40 cm, creusez un trou deux à trois fois plus large que la motte du sujet à planter, ses racines s’installeront plus facilement, enlevez le fond et si le sol est bien. Lire aussi : Quelle est la température idéale d’une cave à vin ? un faible drainage ajoute un peu de gravier (lire: drainage du jardin et des plantes en pot).

Comment assécher un terrain argileux ?

Vous pouvez faire un drain lors de la plantation en plaçant une couche de 3-4 cm de billes d’argile ou de gravier au fond du trou pour éviter que les racines ne se mouillent. Lire aussi : Où aller boire un verre en terrasse à Paris ?

Comment rendre un sol argileux perméable ? Pour améliorer la structure du sol et rendre le sol plus souple, le rendant plus perméable, il convient d’ajouter de la matière organique, notamment cheval, vache ou mouton par exemple, et du compost, enfoui à faible profondeur. Le fumier composté a un pouvoir de séchage, épandu tous les 3 ans (4 kg/m2).

Comment décompacter un sol lourd et argileux ? Pour commencer, il existe un moyen de rendre votre sol plus souple, et donc plus facile à travailler, en y ajoutant de la matière organique (terre, fumier, compost) et, si nécessaire, du calcium sous forme de chaux horticole ou de lithothamme.